Se conformer au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) : les pistes à explorer

Se Conformer Au Règlement Général Sur La Protection Des Données (RGPD) : Les Pistes à Explorer

À l’heure actuelle, de nombreuses entreprises redoublent d’efforts pour se conformer au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). En effet, ce texte sera applicable à partir du 25 mai 2018. Après cette date, les sociétés qui n’ont pas pris les mesures adéquates s’exposent à de lourdes sanctions. Afin de prévenir tout litige avec les autorités de contrôle, il est conseillé de mettre tout en œuvre pour respecter les nouvelles normes imposées par la commission européenne.

Comprendre l’essence du RGPD

Avant toute opération de mise en conformité, les dirigeants doivent comprendre l’essence du RGPD. Il faut savoir que ce règlement a été créé afin de protéger l’intimité des citoyens européens sur internet. Les sociétés digitales récoltent les données de navigation des internautes. Si ces fichiers sont employés à mauvais escient, la vie privée de leur propriétaire sera menacée.

Les offreurs de services web doivent alors prendre les mesures nécessaires pour écarter les risques d’exfiltration de données. En outre, ils doivent s’assurer que les visiteurs puissent exercer leurs droits.

Le RGPD accorde de nouvelles prérogatives à tout un chacun. Les internautes peuvent récupérer ou exiger la suppression de leurs fichiers. Il est donc crucial de tenir un registre unique pour gérer efficacement les données appartenant au tiers. Dans cette optique, un logiciel RGPD est indispensable.

Un outil adapté et un DPO : deux éléments indispensables pour se conformer au RGPD

Network Safety Concept with Businessman Touching Closed Padlock as Symbol of Security. Internet Security Technologies. Password Access Protection.

La législation des activités digitales en France ne cesse d’évoluer. Hormis la loi Informatique et Libertés, les entreprises implantées dans l’Hexagone doivent aussi se conformer au RGPD. Dans tous les cas, l’usage d’un outil adapté est nécessaire pour une parfaite gestion de la conformité. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) peut procéder à des contrôles inopinés. Les établissements concernés doivent disposer d’un logiciel certifié pour cartographier et visualiser le traitement des données.

Pour éviter tout litige avec la CNIL, il est également conseillé de désigner un DPO. Ce spécialiste pourra se charger de toutes les opérations de mise en conformité. En outre, il enverra des comptes rendus périodiques aux autorités compétentes. De cette façon, cette ressource parvient à préserver les activités de la compagnie.

Que l’on soit à la recherche d’un DPO ou d’un logiciel RGPD, chacun peut trouver ce qu’il cherche en consultant une agence qui se spécialise dans la sécurité informatique. Ces établissements disposent d’outils performants ainsi que d’agents qualifiés aptes à sécuriser les workflows des entreprises clientes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *