Sumba en 3 jours : une idée d’itinéraire pour visiter l’île

Sumba En 3 Jours : Une Idée D’itinéraire Pour Visiter L’île

Située en Asie du Sud-Est, l’Indonésie est constituée d’une myriade d’îles toutes aussi attrayantes les unes que les autres. Parmi celles-ci, l’île de Sumba est si remarquable au point de devenir un must lors d’un voyage en Indonésie. Mais que possède-t-elle de si précieux par rapport aux autres ? Eh bien, c’est un endroit des plus typiques de l’archipel de la Sonde qui regorge des trésors époustouflants. Découvrez-en les plus incontournables à travers un itinéraire de 3 jours et 3 nuits sur l’île.

Jour 1 : une petite boucle dans l’est

Sumba comprend deux points d’entrée principaux, qui ne sont autres que l’aéroport de Waingapu à l’est et celui de Tambolaka à l’ouest. Pour profiter d’un agréable séjour en Indonésie, notamment sur l’île de Sumba, il est plus avantageux d’atterrir dans un des aéroports et de repartir depuis l’autre. Étant donné que la région de Tambolaka est la plus envoûtante, ce serait bien de la garder pour la fin. Ainsi, votre expérience sera de plus en plus enrichissante tout au long de votre exploration.

Pour votre premier jour de découverte donc, mieux vaut se concentrer sur la partie orientale de l’île, notamment à Waingapu. Commencez par la visite du village traditionnel de Prailiu où vous pourrez découvrir comment tisser des Ikats. De là, faites une promenade à pied jusqu’au port du kecamatan. Le chemin dure environ une trentaine de minutes, mais cela va aiguiser votre appétit pour mieux apprécier les spécialités locales proposées dans les warungs (petits restaurants traditionnels) à côté du port.

Passé le port, direction le village de Umabarra et celui de Pau. Les deux sont célèbres pour leurs tissages impressionnants. Toutefois, sur le plan architectural, Pau est moins captivant. Umabarra est par contre très attrayant. Cette localité est une concentration d’habitations typiques en bois et en chaume. On y trouve aussi des versions plus récentes avec des toits en tôle ondulée.

Jour 2 : découvrir la région centrale

Bien qu’elle soit une île authentique, Sumba dispose d’un excellent réseau routier. Il est donc facile, depuis l’est de l’île, d’arriver dans la partie ouest (Waikabubak). Vous pouvez la rejoindre en 3 heures de route environ. Mais pour y arriver,vous passerez par la région centrale de Sumba. Celle-ci compte plusieursvillages typiques.

Parmi ces bourgades, cellede Prai Ijing est si exceptionnelleet invite à la découverte. Cette particularité réside dans les habitations, notamment les matériaux utilisés pour les construire. Elles sont construites en paille et sont perchées sur une petite colline. N’hésitez pas à monter ausommet de ce versant,le panorama sur l’ensemble du village est tout simplement époustouflant.

Passé ce village, une escale à la grotte de Waikelo Sawah est un must. Ce site a deux principaux rôles. D’une part, c’est la première source d’énergie électrique de la région centrale. D’une autre part, il permet d’alimenter en eau les différentes rizières environnantes. Cependant, il est surtout très apprécié pour son bassin naturel où il est possible de s’y baigner. Les locaux en profitent pour y laver leurs habits.

Jour 3 : Une excursion à Waitabula

En fin de votre circuit à Sumba, poursuivez votre découverte avec la ville de Waitabula, où se situe l’aéroport de Tambolaka. La cité est sans aucun doute la plus belle de l’île de Sumba. On y trouve une myriade d’attraits intéressants. La plage de Bawana est de loin la plus spectaculaire. Vous y découvrirez une gigantesque arche naturelle exceptionnelle.

Le village de Ratenggaro est aussi très fascinant. Son charme réside particulièrement dans l’architecture de ses maisons. Ce sont les plus hautes que l’on trouve sur l’île de Sumba. Par ailleurs, le village se démarque également grâce à son emplacement. Il se trouve juste en bord de mer, ce qui vous permet de vous adonner à des activités nautiques à tout moment. Vous pouvez entre autres vous baigner, faire des promenades en mer à bord d’un bateau typique, etc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *