Pourquoi suivre une formation d’avocat ?

Pourquoi Suivre Une Formation D’avocat ?

Vous souhaitez relevez quotidiennement des défis en défendant les intérêts de personnes en difficulté, être indépendant, exercer un métier reconnu ? Vous avez un don pour la communication, les discours incisifs ? Avocat est fait pour vous. De plus, c’est une profession d’avenir, car les litiges entre les hommes existeront toujours.

De longues années d’études

 

Mais attention, avant de professer, il vous faudra user de longues années les bancs des écoles. Tout d’abord, la  faculté de droit jusqu’à l’obtention du master 1 voir master 2, puis, examen d’entrée très sélectif dans un centre régional de formation professionnelle pour avocat (CRFPA). Débutera alors une formation de 18 mois comprenant 6 mois en centre, 6 mois consacré à un projet pédagogique spécialisé et enfin, 6 mois dans un cabinet d’avocat. A l’issue de ce parcours, il ne restera plus qu’à valider le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA).

Avocat ou conseiller juridique

Avocat ou conseiller juridique est une activité exercée dans de nombreuses branches. Il vous faudra donc choisir votre orientation : avocat généraliste ou avocat spécialisé. L’avocat généraliste est capable de pratiquer dans tous les domaines de la juridiction, tandis que l’avocat spécialisé a opté pour un domaine particulier. Mais, en réalité, la complexité et le nombre faramineux des lois oblige même le professionnel généraliste à se spécialiser « officieusement ». Le client se dirigera plus aisément vers un spécialiste des lois relatives à son litige pour mettre toutes les chances de son côté. Certains avocats choisissent des branches multiples aussi, comme cet avocat.

Les différentes spécialisations

 

L’embarras du choix s’offre à l’étudiant qui opte pour une spécialisation ou deux au maximum. Vous pourrez opter pour :

  • Le droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine
  • Le droit des étrangers et de la nationalité
  • Le droit du crédit et de la consommation
  • Le droit du dommage corporel
  • Le droit de la santé
  • Le droit pénal
  • Le droit des garanties, des sûretés et des mesures d’exécution
  • Le droit de la propriété intellectuelle
  • Le droit des nouvelles technologies, l’informatique et de la communication
  • Le droit des assurances
  • Le droit bancaire et boursier
  • Le droit commercial, des affaires et de la concurrence
  • Le droit des sociétés
  • Le droit des associations et des fondations
  • Le droit fiscal et droit douanier
  • Le droit immobilier
  • Le droit des transports
  • Le droit du travail
  • Le droit de la sécurité sociale et de la protection sociale
  • Le droit public
  • Le droit de l’arbitrage
  • Le droit international et de l’union européenne
  • Le droit de l’environnement
  • Le droit rural
  • Le droit du sport
  • Le droit de la fiducie

Vu l’étendue des différents domaines, on comprend mieux l’hésitation au moment du choix de la spécialisation. Cependant, des catégories sont plus porteuses que d’autres, telles que le droit des personnes, le droit des entreprises, le droit immobilier et le droit général des affaires.

Vous avez maintenant tous les paramètres pour choisir ou non cette profession. Si vous doutez encore, quelques qualités sont cependant nécessaires à la pratique de ce métier : vous devrez être humain et faire preuve de compassion envers vos clients, être loyal, discret, indépendant, sans risque d’être influencé et intègre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *