Jean-Marc Nicolle, itinéraire d’une kremlinois : Un itinéraire mouvementé, mais réussi

Son histoire commença le 30 juillet 1964, le jour de sa naissance, à Lormes (58). L’année d’après, il s’installa dans la ville de Kremlin-Bicêtre, pour y rester encore jusqu’à aujourd’hui. Il y grandit et y termina ses études, passant donc la totalité de son enfance dans la ville, plus précisément dans le quartier Schuman à ses débuts. Il obtint en 1984, au Lycée Polivalent Adolphe Chérioux, son diplôme de Baccalauréat en Bâtiment/Génie Civil et partit en 1985 à Berlin, dans le cadre de son service militaire. Il revint en 1986 et se lance dans la vie professionnelle, domaine qu’il a déjà connu étant jeune, car issu d’une famille modeste. Après avoir cumulé différents petits emplois dont des saisonniers, il intègre par la suite la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens). Il devint donc conducteur de métro durant près de 15 ans, sur différentes lignes comme la 5,6,7,8 et 13. Ce fut ainsi son expérience professionnelle la plus marquante, faisant de lui un homme qui a connu les mêmes problèmes que n’importe quel habitant de Kremlin-Bicêtre.

Ses débuts dans la politique

C’est en 1995 que commença réellement la carrière politique de Jean-Marc Nicolle, après avoir été élu au conseil Municipal de la ville de Kremlin-Bicêtre. Rien ne le prédestinait à ce parcours. Néanmoins, il a acquis avant cela, un certain bagage dans l’engagement citoyen, en intégrant par exemple une association de parents d’élèves. Ce fut son amour pour le militantisme civique qui le mena plus tard à défendre la mise en place et l’aboutissement d’un projet local pour la ville. Totalement autodidacte, il se fit remarquer pour son engagement citoyen et finit par devenir conseiller municipal, puis adjoint au maire de 1995 à 2016, toujours dans la même ville. S’alignant dans l’idéologie politique du parti de gauche, il lutta pour qu’aucun quartier de la ville ne soit abandonné à son sort. En effet, le précédent maire et son équipe n’avaient pas mis les mêmes efforts dans chaque quartier, laissant certains complètement inconsidérés. Il se basa donc sur son vécu, s’intéressant aux problématiques sociales et familiales pour guider ses actions. Il marqua ainsi la ville par ses deux premiers mandats, notamment dans la construction de bâtiments comme le parc Pinel ou la piscine intercommunale et la médiathèque l’Echo, encore présents actuellement. Il s’intéresse non seulement à la ville, mais également à la région et devint conseiller régional d’Île-de-France depuis 2010. Il endosse également, de 2000 à 2015 le rôle de délégué, vice-président et même président de la CAVB (communauté d’agglomération de Val-de-Bièvre), continuant à défendre le modèle intercommunal.

A lire en complément : AnyMeeting Review - Lire nos commentaires

Son élection entant que maire

Après près de 20 ans au poste de premier adjoint au maire, toujours à Kremlin-Bicêtre il fut élu maire de la ville en janvier 2016, succédant ainsi à Jean-Luc Laurent (MRC). Sa longue expérience politique lui a principalement permis de répondre de manière adaptée aux différentes appréhensions des habitants de sa ville. De même, une certaine continuité dans les actions qu’il a menées se fait sentir, contribuant ainsi à l’aboutissement de divers projets.

A découvrir également : Warm & Relaxed Wrap Sweater

https://www.youtube.com/watch?v=jk3JHJ49V2Y

Il est d’ailleurs à la source des projets d’accession sociale à la propriété, pour contrer l’inflation du marché immobilier de la petite couronne. Il n’abandonna également pas sa lutte de toujours concernant les problèmes familiaux et sociaux. C’est pourquoi, il continua à œuvrer dans l’essor de la culture, l’aménagement urbain et l’amélioration du cadre de vie des habitants. Il compte d’ailleurs pérenniser ses projets, dans le cadre des divers aménagements prévus pour le Grand-Paris. C’est pour cela qu’il compte briguer un autre mandat pour l’année 2020 et espère ainsi le soutien de tous ses partisans, qui n’oublieront certainement pas les actions abouties qu’il a menées durant toutes ces années.

Leave a Comment