Tout savoir sur le métier de ramoneur

Tout Savoir Sur Le Métier De Ramoneur

Etre ramoneur, chauffagiste ou encore fumiste est un métier très peu connu mais qui est très indispensable. Certes, tout le monde ne rêve pas d’en devenir au plus jeune âge. Mais, en lisant cet article, vous verrez que ce métier renferme une multitude d’avantages surtout au niveau des aventures et des expériences.

Ci-dessous, vous pourrez voir les réponses aux questions les plus courantes sur ce métier : Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour travailler en tant que ramoneur ?  Est-ce un métier qui rapporte assez d’argents ? Une formation est-elle nécessaire ? Faut-il engager un professionnel pour faire le ramonage de sa cheminée ?

Qualités et compétences pour être un ramoneur

Comme tout type de travail, être un ramoneur nécessite des qualités et compétences spéciales. C’est un travail qui doit être organisé rigoureusement suivant le type de cheminée à ramoner. D’abord, un ramoneur doit avoir une qualité intellectuelle ; c’est-à-dire posséder des bonnes connaissances en matière de chauffage, des chaudières, en construction. Egalement, il doit savoir toutes les techniques d’extinction du feu en cas d’incendie. Le métier de fumiste est un métier à risque mais on s’attend toujours à de nouvelles découvertes et expériences. Avant d’effectuer le travail, un ramoneur spécialiste doit toujours être équipé d’appareils de mesure et de contrôle : un diagnostic est primordial. Détrompez-vous car ce n’est pas seulement un travail de nettoyage ! Ainsi fait, le travail doit se faire en respectant les normes, il se doit d’être soigneux et vigilent pour ne pas laisser trainer les suies partout dans la maison. Bref, un bon ramoneur doit être réactif, consciencieux, logique, calme, efficace, attentionné.A celas’ajoutent, il doit avoir le sens de l’organisation, la capacité d’observation et une bonne condition physique.

Comment devenir un ramoneur ?

Pour être un ramoneur, une formation s’impose. Après quelques années d’étude dans un institut prestigieux et agréé, le ramoneur doit être titulaire d’un certificat technique des métiers de ramoneur (CTM) qui peut être suivi par un brevet technique des métiers (BTM) pour plus de professionnalisation. Le CAP ou le BEP sont aussi nécessaires car un chauffagiste requiert les compétences d’un maçon.

Le salaire d’un ramoneur

Un ramoneur ne gagne pas mal d’argents. En outre, selon la convention collective des ouvriers d’entreprises du bâtiment, son salaire mensuel est équivalent du SMIC. Cela évolue par rapport aux années d’expériences. Sur ce, il peut gagner entre 2000 à 4000 euros.

Un ramoneur est-il indispensable ?

Oui, rien de mieux qu’engager un professionnel dans le nettoyage de sa cheminée. Ça doit être même obligatoire. Faire appel à ce ramoneur en Hauts de Seine par exemple, vous permet de vous protéger contre les différents accidents (les chutes et les coupures) et les maladies (toux, intoxications, asphyxie). Ce ramoneur est formé pour savoir toutes les techniques possibles dans la réalisation de son métier. Vous n’aurez rien à craindre. En cas d’incendies malgré l’intervention de celui-là, vous pourrez bénéficier d’une assurance. Mais, ça ne risque pas d’arriver. De plus, ce ramoneur travaille dans le respect des lieux, de vos biens et de la règlementation en vigueur, il assure le bon fonctionnement de vos appareils de chauffage et la propreté de votre cheminée.

Sur ce, le métier de ramoneur est fascinant, un travail qui se fait soigneusement en suivant quelques normes pour un résultat satisfaisant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *