Elus du CSE : pourquoi suivre une formation ?

Elus Du CSE : Pourquoi Suivre Une Formation ?

Pour assurer pleinement leurs fonctions de représentation des salariés, les élus du Conseil social et économique (CSE) doivent réunir certaines compétences essentielles. S’ils ne les possèdent pas encore, ils pourront les acquérir lors des formations dédiées. Ainsi, avant de siéger au CSE, ils auront acquis des notions de savoir-faire nécessaires à la prise en main de leur rôle. Découvrez ici l’intérêt des différents axes de formations proposées aux élus d’un CSE.

But des formations relatives à la sécurité, aux conditions de travail et à la santé

Dans le meme genre : Comment trouver un emploi de comptable

Les formations sur ces volets incontournables de la mission des CSE, permettront d’évaluer les risques psychosociaux, de régler les dossiers relatifs aux accidents de travail et aux inspections régulières. De plus, une attention particulière sera portée sur la santé des travailleurs et la déontologie se rapportant au secteur d’activité concerné.

Le niveau d’intérêt de ces formations évolue avec le nombre de salariés que compte l’entreprise (lien interne vers /entreprises/). En général, elles sont destinées aux entreprises ayant au moins 11 salariés.

A lire aussi : Comment effectuer une reconversion professionnelle ?

Avantages des formations sur les plans économique et social

Elles font partie des axes légaux pris en compte par le Code du travail. La formation sur l’axe économique est adressée aux sociétés comptant 50 salariés et plus. C’est le module de base même de la formation comme rappelé sur ce programme. Elle aide les principaux bénéficiaires, notamment les titulaires, ou même les suppléants, à prévoir les éventuelles problématiques économiques qu’une entreprise peut rencontrer durant son parcours.

Ces deux volets de formation sont obligatoires et contribueront à aider les élus de CSE dans leur rôle. Toutefois, ils pourraient se pencher sur des domaines professionnels qui donneront plus de poids à leur background.

Intérêt des formations disciplinaires

Eu égard à la fonction que vous exercez au sein du conseil social et économique, vous pouvez faire un recyclage ou suivre des cours pratiques dans quelques disciplines.

La gestion des ressources humaines

Elle peut être utile à tous les membres et permettra de réguler les rapports humains. Si tous les membres du conseil ont notion de ces règles, la tâche sera moins ardue pour le chargé des ressources humaines.

La comptabilité

Ce domaine peut être exclusivement réservé au trésorier du CSE. Néanmoins, c’est peut-être l’occasion pour les autres membres du conseil, de songer à l’amélioration de leurs connaissances.

La gestion commerciale

Qu’il s’agisse de représentation des salariés ou pas, il est nécessaire pour une entreprise, quels que soient les produits qu’elles commercialisent, de bâtir son plan marketing autour de techniques commerciales pouvant intéresser les fournisseurs et les prestataires.

La formation juridique

Étant donné qu’il s’agit d’une responsabilité qui implique les notions de règle du droit, il apparaît opportun de réviser de façon générale, les lois qui touchent le plus aux activités menées pas le CSE.

Les techniques de prise de parole

Pour un élu du CSE, il est primordial d’avoir des bases en techniques oratoires. En effet, vous devez pouvoir être audible et savoir vous faire comprendre des auditeurs.

Par ailleurs, lors des sessions et conférences, les acteurs du CSE seront imprégnés de l’utilisation et de l’exploitation des outils de documentation, notamment les bases de données sociales et économiques. Pour cela, ils doivent suivre des formations dédiées à la gestion de ces informations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *