Les secteurs industriels utilisant la fabrication additive

Qui aurait pensé que la fabrication additive, communément appelée impression 3D, aurait un tel succès ? Si au début, sa première fonction était d’optimiser le prototypage, aujourd’hui, son utilité est reconnue dans plusieurs secteurs industriels incluant l’aérospatiale, la médecine et la joaillerie.

L’impression 3D dans le domaine médical

Depuis le début des années 90, la bio-impression est une révolution pour les professionnels de la médecine qui a fait bien des miracles. Des tissus biologiques viables ont pu être conçus. L’année 1999 a été marquante, lorsque des scientifiques ont fabriqué la première vessie 3D. Des tissus humains ont déjà pu être imprimés. D’ici quelques années, le marché des bio-imprimantes connaîtra à coup sûr un accroissement considérable.

Sujet a lire : Carbonite |

La possibilité d’utiliser le titane, qui est un matériau biocompatible, a aussi permis la fabrication de prothèses et d’implants médicaux. Grâce à la liberté de personnalisation, chaque individu peut bénéficier d’une pièce adaptée à son anatomie. En outre, la technique permet aux chirurgiens de s’entraîner avant les interventions car des répliques parfaites des organes peuvent être fabriquées.

 

Dans le meme genre : Rideau à lanière coulissant : pour quelle utilité ?

La fabrication additive dans le domaine de l’architecture

Aujourd’hui, la plupart des maquettes et des plans de villesontconstruits en utilisant l’impression 3D. Cette méthode apporte beaucoup plus de solidité à la structure grâce aux nombreux matériaux et aux différentes méthodes utilisées. Elle offre également une rapidité d’exécution, surtout pour les projets d’envergure. Aussi, les phases de conception préliminaires sont plus rapides.

Les moindres détails des plans peuvent être respectés. C’est ce qui prenait beaucoup de temps lors du maquettage traditionnel. Il est maintenant possible de tout construire en une fois, néanmoins selon le volume d’impression de l’appareil. Enfin, les architectes se tournent vers l’impression 3D car il est plus simple de visualiser et d’interpréter la structure d’un projet.

 

La fabrication additive dans l’industrie du transport

Dans un souci du respect de l’environnement, les constructeurs automobiles souhaitent concevoir des voitures moins lourdes et plus efficaces. C’est dans le processus de fabrication que tout se joue. Depuis le choix du matériau à utiliser jusqu’à l’assemblage du châssis, tout doit être repensé. Il en est de même pour l’industrie aérospatiale, aéronautique et maritime.

L’impression 3D métal permet de construire des pièces plus légères, mais aussi plus résistantes avec une finition plus ou moins lisse. Certains processus d’assemblage traditionnels peuvent être supprimés, ce qui a l’avantage de consommer moins d’empreinte carbone.

 

L’impression 3D dans la joaillerie

Il est aujourd’hui plus simple de concevoir des bijoux personnalisés grâce à la fabrication additive. Les métaux précieux comme l’or ou le platine peuvent être utilisés comme matériaux d’impression. La méthode permet d’ailleursmême de respecter les détails les plus infimes du modèle numérique avec une précision nette. Les moules utilisées par les bijouteries pour le moulage à cire perdue sont également fabriqués à l’aide de l’impression 3D de résine.

 

L’impression 3D dans l’industrie de l’ameublement

L’industrie du meuble est constamment confrontée à des demandes de personnalisation aussi originales les unes que les autres. Pour ne pas gaspiller de l’énergie et des matériaux, de nombreuses sociétés choisissent la fabrication additive comme solution.

Ces dernières peuvent ainsi présenter le modèle au client pour valider le design de celui-ci avant la conception réelle du produit. Quelques clics suffisent pour passer d’un modèle numérique à un prototype fonctionnel. Si le processus de validation d’un produit prenait des mois, désormais, il est réduit à quelques semaines. D’ailleurs, l’impression 3D permet de construire des pièces sans assemblage.

L’impression 3D dans l’art et le design

L’apparition de l’impression 3D est une occasion pour chaque artiste de matérialiser ses projets sans crainte. Toutefois, certaines personnes restent dubitatives puisqu’en utilisant la fabrication additive, les pièces ne sont pas construites par l’homme, mais réalisées par un appareil qui, en plus, est dirigé par un ordinateur via un logiciel. Cependant, la machine est justement présente pour donner corps à l’imagination de l’artiste aussi débordante qu’elle soit. Le designer reste donc à la tête de tous les processus de fabrication.