Pininfarina électrique : Battista, l’hypercar qui vole au son de l’opéra de Verdi

L’francenne Automobili Pininfarina a montré son hypercar électrique, Battista, le long des routes californiennes lors de la Monterrey Car Week de cette année. La machine GT arrive sur le marché des véhicules électriques la vénérable tradition de l’entreprise responsable des conceptions de Ferrari Testarossa et Alfa Romeo Giulietta.

Lire également : Windows 11 : Microsoft donne et publie des mises à jour sur les « anciens » PC | Applications et logiciels

Il y a 1 900 chevaux dans un corps Black Exposed Signature Carbon, un modèle personnalisé de fibre de carbone exposée provenant de la chaîne de montage de la société située dans la commune francenne de Cambiano. Selon Pininfarina, la Battista atteint 0 à 100 km/h en seulement deux secondes et a une vitesse de pointe d’environ 347 km/h.

Speed Opera

L’aérodynamique de l’hypercar permet, selon les mots du communiqué de presse publié par Pininfarina, un paysage sonore avec une « fréquence centrale de 54 Hz, une fréquence organique qui est un multiple de 432 Hz, connue sous le nom d’Aida de Verdi, conçue par le célèbre compositeur francen Giuseppe Verdi.

A lire en complément : La Corée du Sud annonce sa première mission d'exploration lunaire

(Vous pouvez en apprendre davantage sur cette magnifique œuvre musicale ici, sous la régence de Lorin Maazel et des acteurs composés de noms comme Luciano Pavarotti et Maria Chiara.)

Selon ce que l’entreprise entend fournir à ses clients, la fréquence sonore augmentera « de multiples de 54 Hz avec de nouvelles couches sonores ajoutées à mesure que la vitesse du véhicule augmente ». De plus, l’acoustique réactive « reflétera les performances purement électriques de Battista en combinant des basses riches pour créer un son unique ».

Pininfarina, pas d’électricité

Divulguation/Pininfarina

Le design, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, reste le même que celui du prototype prêt pour la production révélé l’année dernière. Selon certaines impressions, Battista n’a pas l’air aussi frappante que la Lotus Evija ou le Rimac Nevera et, en quelque sorte, ressemble à une espèce Lotus Elise plus grande du milieu des années 2000.

Le luxueux EV est également doté de jantes en alliage d’aluminium forgé. À l’intérieur, le conducteur peut s’attendre à des sièges optionnels avec une finition en cuir noir durable et un rembourrage rembourré Iconica Blu Alcantara, avec surpiqûres contrastées Iconica Blu. Ici, complété par l’intérieur du pack de bijoux avec finition en aluminium brossé anodisé noir.

A lire aussi

Sa batterie de 120 kWh conçue par l’équipe de Formule E de Rimac et Tech Mahindra offre une portée de 496 km, basée sur la nouvelle procédure d’essai des véhicules légers harmonisés (World Harmonized Light Vehicle Test Procedure) en Europe. Dans le segment de plus en plus concurrentiel des hypercars électriques, Battista da Pininfarina devrait concurrencer Rimac Nevera et Lotus Evija, que nous avons cités plus haut.

Seules 150 unités électriques seront fabriquées (5 d’entre elles dans une édition Anniversario, avec un schéma de peinture bicolore pour célébrer le plus tard cette année, au prix initial de 2,5 millions de dollars. Dans notre devise, ce serait proche de 13,14 millions de R$ « modestes ».

Via Tom’s Guide et Autocar