Dermopigmentation de l’aréole mammaire : à quoi cela consiste-t-il ?

Survivre après un cancer du sein, c’est déjà une bonne chose. Mais qu’en est-il de la vie après ? Avec une poitrine plate et abîmée, on imagine la déception de ces victimes, rien qu’au moment de se regarder dans le miroir ou de porter un t-shirt. Depuis l’apparition de la dermopigmentation dans le domaine de l’esthétique, on reconnaît une lueur d’espoir pour soulager la souffrance des femmes. Pigmenter l’aréole mammaire paraît risqué mais en vrai, on fait face à un réel changement qui amène à une nette amélioration de la poitrine. Décryptage.

Modification visuelle de la poitrine

La période post-opération chirurgicale se caractérise par des cicatrices et des séquelles laissées par le retrait de la tumeur. C’est justement dans le but de redonner une meilleure apparence à cette zone qu’on procède à la reconstruction. La prestation de dermopigmentation pour les aréoles mammaires consiste à modifier la forme de la poitrine en dessinant les traits qui caractérisent un sein normal. Cette technique est efficace, au moins pour redonner aux patientes un joli corps. On ne peut rien faire face à l’asymétrie en volume de la zone. On peut par contre miser sur les pigments pour aider les victimes à mieux vivre après le cancer. Le processus de remise en beauté est effectué soigneusement pour pouvoir créer un aspect semblable à l’aréole d’avant la maladie. Il s’agit d’une tâche assez rude pour les praticiens et qui demande souvent du temps. Mais avec dextérité, on peut parvenir à créer un résultat parfait.

A découvrir également : Vivez des moments de détente remarquables grâce à une thalasso

Camouflage des cicatrices

Les opérations chirurgicales liées au cancer du sein sont souvent effectuées autour de l’aréole. Il ne faut donc pas s’étonner si l’on constate la présence de quelques cicatrices sur cette zone. En utilisant du pigment, la technique de dermopigmentation peut estomper ces marques pour les rendre plus discrètes. Les cicatrices peuvent être plus claires ou plus sombres. Il faut savoir doser les couleurs pour ne pas se tromper au moment d’identifier le pigment à utiliser. La prestation est unique car toutes les patientes peuvent nécessiter des prestations différentes. La couleur de l’aréole mammaire est propre à chaque femme, ce qui demande une attention particulière venant de la praticienne.

Embellissement de la poitrine

On porte comme premier objectif la reconstruction mammaire mais n’oublions pas aussi que la dermopigmentation permet d’embellir la poitrine. L’opération chirurgicale peut engendrer une dépigmentation de la peau et certaines zones peuvent donc devenir plus pâles. On peut alors intensifier la forme arrondie de l’aréole pour un joli résultat. Cela consiste surtout à apporter une touche harmonieuse à une poitrine abîmée et qui a perdu toute sa beauté. Lors de la première séance, la praticienne procède d’abord à la retouche pour faire la plus importante modification. Après 1 mois, une durée d’attente pour laisser agir le pigment, la séance est encore à refaire pour renforcer la coloration et créer l’effet final recherché. C’est également lors de cette nouvelle intervention que d’autres retouches peuvent être effectuées si nécessaire.

A voir aussi : Un cadeau de naissance personnalisé

Leave a Comment